top of page

LIEGE BASTOGNE LIEGE CHALLENGE : La météo conditionne leur départ !



Des heures de pur plaisir sur des routes de légende ! Telle était leur ambition vendredi soir à la veille d'affronter les 155 km et les 2869 m de dénivelé de Liège Bastogne Liège Challenge 2023. Pourtant, ils avaient une petite inquiétude : la météo !


C’est donc au dernier moment que Francis, Arnaud, Hugues – tous trois licenciés PCCT – s’inscrivent, après consultation du bulletin météo.


Pascal, un ami d’Hugues, opte également pour le parcours intermédiaire de 155 km comportant l’essentiel des côtes qui font la légende de la Doyenne.



Pour boucler leur périple dans les meilleures conditions, ils décident de partir tôt, conscients qu’il faudra arriver avant la pluie prévue vers quatorze heures…. En fait, ils partent à 8 H 20 ! Pas besoin de s’habiller trop chaudement ! le temps est sec et les températures sont douces, le départ se fait sous un beau soleil. Et puis les premières montées d’Awan et Havelange auront tôt fait de les réchauffer …

Francis part rapidement, avec toujours l’ambition sportive de faire le meilleur temps ; c’est donc la roue d’Arnaud qu’il faut suivre !

Hugues et Pascal prennent leur distance en se frayant une place derrière, à leur allure, au sein de ce patchwork de nationalités, avec des groupes de tous niveaux.


Ils entrent vite dans le vif du sujet avec la côte de la Roche en Ardenne : 2,8 km et une pente de 6,3 % et ensuite une succession de pourcentages dont notamment les côtes de Saint-Roch (11,2 %), Stockeu (12,4 % avec des passages à près de 20 %) A peine descendu de Stockeu, il faut remonter aussitôt la côte de la Haute Levée ! 3,6 km à 5,4 % de moyenne mais avec un premier kilomètre tout droit qui frôle les 10 % !


C’est pas fini, attaquer l’ascension du long Col du Rosier (4,4 km à 5,9 %), la mythique et légendaire Côte de la Redoute . 2 km à 8,8 % avec trois passages à 13 %, 17 % et 13 %, et celle de La Roche-aux-Faucons : une pente sévère dans sa première partie (1,5 km) où l'on tutoie encore les 15 %. Un replat et même une petite descente ensuite avant d'attaquer la seconde partie encore à 10 % ! Le tout sur un peu plus de 3,5 km…


et bien d’autres encore…


Tout se passe bien, pas de crevaison, pas de chute, ils enchaînent les difficultés car il y a aussi beaucoup de bosses non répertoriées qui se cumulent à celles officielles.


Bien sûr il faut gérer sur une telle épreuve : toujours en prise à enchaîner les bosses, on dépense beaucoup d’énergie. Ils font de courtes pauses aux ravitos pour « refaire les niveaux » avec les poches pleines, s’hydrater pour mieux repartir.


Arnaud, plus jeune et plus fringant, attend Francis en haut des bosses.


Ils terminent par un long faux plat, - malheureusement au milieu des voitures ! - grisés par la ligne d’arrivée désormais toute proche !


Une finale anecdotique avec Arnaud qui loupe l’Arche d’arrivée en suivant par erreur les premiers du groupe dans leurs errements… Alors infatigable Arnaud ? Reparti pour un tour ?


Un beau défi pour tous puisque Francis et Arnaud bouclent ce challenge en 5 H 48 (26,5 de moyenne) et Hugues et Pascal, pas moins méritants, en 6 H 20 (24,5 de moyenne) !



Un grand bravo à vous quatre !


Avec les félicitations de toute l’Equipe PCCT.


60 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page