top of page

ROC D’AZUR 2023 : Poussière et gamelles !


Cap au Sud pour Arnaud, Francis, Eric et Hugues, histoire de clôturer la saison en beauté sous le soleil de Fréjus pour partager l’incontournable évènement vététiste bien connu de tous « Le Roc d’Azur » qui s’est tenu du 4 au 8 octobre 2023 et de s’émerveiller devant les stands du salon !




Un rendez-vous annuel bien rodé pour Arnaud et Francis, une première pour Eric et Hugues , avec au programme, pour l’Equipe, « la Rando Altitude » le jeudi, « la Rando Estérel » le vendredi et « la Rando Noire » le samedi.





RANDO ALTITUDE avec trois ascensions :le Fournel, le Car Brûlé, la Galiote

Tactiquement, ils se placent en tête de groupe pour éviter la poussière. Ca part plein gaz, il faut tenir le rythme pendant 12 km avant d’attaquer la première ascension « Le Fournel ». Le cardio est déjà bien haut et l’effort est long et intense. La chaleur bien présente au sommet avec 32°! Regroupement au ravitaillement pour attaquer le Car Brulé au km 19 et enfin La Galiote au 37ème km.

Crevaison arrière sur le flan pour Francis qui termine la rando en mettant un amplâtre en plus de la chambre à air.

Au total, 41 km et 850 mètres de dénivelé pour une première journée bien éprouvante.




RANDO ESTEREL et ses difficultés : Col de l’aire de l’Olivier et Col du Mistral Castelli

Le départ est déplacé sur la Commune de Saint-Raphael. Un peu d’échauffement pour l’Equipe qui loge à 15 km.


Les efforts de la veille se font ressentir et les jambes sont lourdes. Ils adoptent une allure plus modérée pour affronter au km 23 le Col de l’aire de l’Olivier puis au 35ème km le Col du Mistral Castelli pour un dénivelé total de 1030 mètres pour un parcours de 48 km !

Une bonne nuit de sommeil s’impose pour la dernière épreuve le lendemain !



RANDO NOIRE : un parcours usant pour les cuisses !

Un départ rapide, il faut se caler dans les roues avec pour première difficulté Le Fournel, encore ! Puis les ascensions de La Flûte au km 17, Le Bourgnon au km 27, Les Dolmens au km 31 et Les Douaniers au km 43 soit 1130 mètres de dénivelé et une fréquence cardiaque moyenne de 150 bpm sur les 3 épreuves. Sans aucun doute l’épreuve la plus exigeante de leur séjour qui nécessite un niveau expérimenté.



Malheureusement, un abandon sur chute pour Francis obligé de repartir par la route…



Trois jours intenses pour partager leur passion entre copains et garder d’excellents souvenirs malgré la chute de Francis et les pirouettes d’Eric, spectaculaires mais sans gravité heureusement.





Un grand bravo à vous quatre !


Félicitations de toute l’Equipe PCCT et tous nos remerciements aux organisateurs et bénévoles.

116 vues0 commentaire

Comments


bottom of page